In vino veritas…

Au tout début il y avait : l’Italie !!!

Pas d’inquiètude, on ne va pas se lancer sur un cours barbant d’histoire-géo, juste quelques bases essentielles, histoire de briller en société ou de gagner contre Tata Sylvie à Qui veut gagner des Millions : l’Italie compte bien parmi les principaux pays producteurs, consommateurs et exportateurs de vin au monde. Avec ses 533 appellations (DOCG, DOC et IGT confondus) réparties sur près de 690 000 hectares, la superficie de son vignoble avoisine 9% de celle du vignoble mondial.

Les appellations sont réparties sur l’ensemble du territoire, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, comme par exemple les iconiques vins du Piémont ou vins de Toscane. On y retrouve plus de 400 cépages différents et promis, je partagerai avec vous les principaux pour vous aider à y voir plus clair lors de vos achats et futures dégustations.

Des vins italiens bien avant les vins français

On pourrait penser, de notre point de vue français, il faut l’avouer toujours chauvin (c’est qui le patron…moi d’abord…etc, etc…), que nous sommes le seul et unique « pays du vin ». Mais le titre revient historiquement aux Italiens. Ce n’est pas pour rien qu’à l’Antiquité les Grecs avaient surnommé l’Italie « Oenotria » (le pays du vin).

Le peuple Etrusque a commencé à cultiver la vigne dès le IVème siècle avant JC, surtout dans le centre de la péninsule. Maîtrisant la technique culturale de la greffe, ils exportaient le vin sur les routes maritimes de la mer Méditerranée. Puis ce sont les Romains, amoureux de ce précieux du breuvage, qui l’ont laissé en héritage à la Gaule après leurs conquêtes. 

Toutes les régions du pays produisent du vin, de la Vénétie à la Sicile, jusque dans l’île de Pantelleria, près des côtes tunisiennes. Les terres italiennes offrent des terres variées, dominées principalement par des sols calcaires et volcaniques. Les douceurs du climat méditerranéen que l’on nous envie tant, offrent un ensoleillement propice à la culture de la vigne.

Du Nord au Sud en passant par les îles c’est donc une mosaïque infinie de cépages, de couleurs et de textures qui composent la carte des vins italiens…et nous n’avons pas fini de les découvrir ensemble.

N'hésitez pas à partager, surtout si vous avez aimé

Abonnez-vous à Madame Barolo

Entrez ICI votre email pour être au courant à chaque nouvel article !

Laisser un commentaire